« Star Wars, c’est du spectaculaire ! »

Star Wars, le Réveil de la Force n’est pas encore sorti en salle qu’il est déjà dans toutes les vitrines. De phénomène geek des années quatre-vingt, la saga est devenue un emblème grand public. Stéphane Faucourt collectionneur de produits dérivés Star Wars vintage, fait partie des fans de la première heure. Il a sorti, en novembre 2015, La Guerre des Etoiles vue de France, un livre co-écrit avec Jerôme Wybon et Antoine Bardet.

IMG_0357-2
« La France est l’un des premier pays en terme de « fan-mania » Star Wars », selon Stéphane Faucourt. / Photo : Stéphane Faucourt

Star Wars, épisode VII, Le Réveil de la Force sort le 16 décembre prochain. L’évènement est attendu dans le monde entier. Qu’est-ce qui rend Star Wars si spécial pour les fans ?

Tout le monde connaît Star Wars. Qu’on l’ait vu ou pas, qu’on en soit fan ou pas. « Dark Vador » ou « Je suis ton père » sont des références partagées par tout le monde. Georges Lucas a puisé dans les codes communs. Il a été chercher des clés de l’histoire dans la mythologie et les religions. Il a choisi des codes couleurs universels pour les lieux et les personnages. Il s’est nourri d’influences de western et d’héroïc-fantasy. Et il a transposé tout cela dans l’espace. C’était très nouveau à l’époque. Star Wars c’est du spectaculaire. Cela se voit dans les expositions par exemple. Je ne sais pas si vous avez vu l’exposition Harry Potter qui était à la Cité du Cinéma de Saint Denis cette année. Pour l’essentiel, les costumes exposés étaient des uniformes de lycéens. Les objets étaient petits, simples. Les seuls éléments qui avaient de l’envergure étaient les créatures magiques, comme les terrifiants Détraqueurs. Mais cela n’a rien à voir avec la puissance des vaisseaux de Star Wars, des sabres lasers des Jedis, du casque de Dark Vador. Ce n’est pas une question de qualité, juste une question d’univers.

Vous comparez Star Wars et Harry Potter. Mais l’un est un livre à l’origine, l’autre un film.  Comment l’univers de Star Wars a-t-il pourtant réussi à rester dans l’esprit des gens avec autant de force ?

Entre 1986 et 1992, il y a eu une période vraiment creuse pour la saga. La première trilogie était terminée, aucune autre n’était prévue. L’aventure devait s’arrêter là. C’est l’innovation qui a permis à la saga de s’ancrer aussi profondément. Star Wars est d’abord sorti en cassettes vidéo : on a pu le louer, puis l’acheter. Il est passé à la télévision. Il a été gravé sur laser disc dans une version proposant une meilleure image et un son dolby digital. Ensuite il y a eu l’ouverture de l’attraction Star Tours à Disneyland. Cette accumulation de petits évènements a fait que les films n’ont pas été oubliés lorsqu’en 1994, Lucas annonce une édition spéciale, potentiellement une nouvelle trilogie et relance la machine.

Star_Tours_Loading_Area
L’un des décors du Star Tour de Disneyland Paris.

Selon vous, qu’apportera cette troisième trilogie à la saga dans son ensemble ?

Le secret a été tellement bien gardé autour des éléments du film qu’il est difficile de répondre. Pour l’instant, LucasFilm insiste surtout sur le fait qu’il n’y aura pas une surabondance d’effets spéciaux. BB-8, le robot rond et orange de la bande annonce, n’est par exemple pas réalisé en images de synthèse. C’est un vrai robot. Mais ce sont des détails techniques et non scénaristiques. A ce stade, on ne peut qu’espérer une cohérence dans l’histoire. La bande annonce fait par exemple beaucoup de parallèles entre Dark Vador et Kylo Ren, le méchant de la nouvelle trilogie. Comme c’est la voix de Mark Hamill, l’interprète de Luke Skywalker, qui est en voix off de la bande annonce, beaucoup de gens ont pensés qu’il pourrait être Kylo Ren. Un retournement de situation incroyable : le grand héros de la première trilogie deviendrait le visage du côté obscur dans la dernière… Mais les rumeurs ont été tuées dans l’œuf puisque c’est Adam Driver qui doit jouer ce personnage.

Au fur et à mesure des années, Star Wars devient une référence pour de plus en plus de générations et donc de personnes…

Cela se voit à chaque rassemblement de fans. « Star Wars Celebration », par exemple, existe depuis 1999. C’est une convention qui se déroule sur 3 ou 4 jours, et accueille en Europe ou aux Etats-Unis environ 50 000 personnes. Cette année, elle avait lieu à Los Angeles en avril. C’est la première fois que toutes les entrées sont vendues. La convention a rassemblé plus de 80 000 personnes. La prochaine aura lieu à Londres en juillet 2016. Tous les pass ont déjà été vendus. La direction de la convention a même ajouté des tickets journées pour faire face à la demande.

star-wars-899693_960_720
Des Lego Star Wars, l’un des nombreux produit dérivés de la licence.

Cet engouement touche aussi massivement la France, comme vous l’expliquez dans votre livre…

La France est l’un des premiers pays d’Europe en terme de « fan-mania » Star Wars. Les produits dérivés ont mis beaucoup plus de temps à s’installer en France qu’aux Etats-Unis où il y a une tradition de collectionneurs. On pouvait déjà se procurer des t-shirt, des stylos ou même des caleçons Star Wars dans les années 80. Mais depuis, le retard a été rattrapé : on trouve des objets dérivés à foison. En termes de communautés, il y a des groupes Facebook, des sites, des conventions, des fans qui se costument, des fans qui construisent des robots…

Un total de 7 films est prévu pour les 6 prochaines années. Les deux volets suivants de la trilogie et plusieurs spin-offs, dont un sur Boba Fett. En tant que fan, avez-vous peur que l’univers original soit dénaturé ?

Autant de films, c’est la stratégie de Marvel et ses super-héros. Le gros risque est que Star Wars soit comme n’importe quel autre blockbuster. Un film que l’on aime sur le moment, que l’on aime parfois revoir, mais dont on ressort vide. Star Wars est un tel monument… J’espère que l’esprit de la première trilogie sera au rendez-vous.

Ophélie SURCOUF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s